7 posts / 0 nouveau
Dernière contribution
Max Anderson
Portrait de Max Anderson
Offline
Last seen: Il y a 1 jour 8 heures
Joined: 22/08/2012 - 08:35
Interpréter les I.A. et autres entités digitales

Interpréter les I.A. et autres entités digitales

Salut à tous,

 

Je compte faire intervenir dans ma campagnes des entités purement matricielles, en particulier une ou plusieurs I.A., ainsi que des e-ghosts. Pour les premières, elle n'ont pas réellement l'expérience du monde physique, ni des relations "ordinaires" (et notamment familiales), comment est-ce que ça peut influer sur leur comportement ? Pour les seconds, il s'agit en quelque sorte de "l'empreinte" matricielle d'une véritable personne. Comment vit-elle cette existence purement virtuelle ? Le fait d'être "morte" ? Comment ça peut affecter son comportement ?

Comment interprétez-vous ce genre de personnages ? Est-ce que vous avez des exemples de persos, avec une petite description (personnalité, maniérismes, citations...)

jake gittes
Portrait de jake gittes
Offline
Last seen: Il y a 3 mois 3 semaines
Joined: 16/09/2012 - 12:52
Ma première campagne était

Ma première campagne était basée sur Emergence, autant te dire que mes joueurs ont bouffé des IA au p'ti dej' ^^!

Blague à part, il doit y avoir un très vieux sujet sur le forum où j'évoque mon approche (quelques maigres infos ici et ). En quelques mots, j'ai toujours joué sur l'aura de mystère entourant les IA.

Durant toute la campagne (27 scénarios) il n'en ont rencontré réellement que 4 : Scarlett, tirée du scénario Amour pervers (Emergence p.73-74) et Brahma (et ses frères), un prototype créé à des fins privées. Ils ont en revanche croisé indirectement Sojourner et entendu parler de Pulsar. Les personnalités des IA étaient toutes différentes, se désignant avant tout comme "Intelligences Synthétiques" et non "Artificielles". Leurs genres ont été établis selon leurs inclinaisons et leur perception du monde :

Scarlett, une voix féminine, était extrèmement revancharde, violente et en colère contre la métahumanité luttant pour son indépendance.

Brahma, une autre voix féminine, était au contraire completement enfermée dans sa bulle, ermétique au monde extérieur (elle vivait dans un vieux cyberdeck, non connecté). Naïve, elle s'est épris de l'un des PJ, ne voyant pas l'impossibilité de la relation, et une fois "libérée" a piraté une bunraku pour avoir une "vraie" interface avec les PJ. La scène de sa découverte était fortement inspirée de Ghost in the Shell : Innocence (un pantin mal articulé, comme un enfant faisant ses premiers pas). Des IA, elle est la seule a avoir évoqué le terme de "mère" (sa programmeure). Les "frères" de Brahma sont des nouvelles versions de cette même IA (Vishu et Shiva). Tous ont fini pour travailler pour The Exchange, le "faux grand méchant" de ma campagne.

Sojourner, une troisième voix féminine, du fait de l'origine de son nom (Sojourner Truth) incarnait une forme de sagesse, malgré ses actions passées (la prise du Tlaloc) et a très vite opté (poussée par Pulsar) pour une approche très pacifique, intelligente et calme.

Pulsar enfin, le seul "homme" ici, est beaucoup plus pragmatique mais dans le dialogue quand même. Plus manichéen également, la vie est soit un 0 soit un 1, donc soit des alliés, soit des ennemis. C'est lui qui porte haut les couleurs des IA. C'est une approche plus Malcolm X que Martin Luther King.

Les IA sont avant tout pour moi, dans le cadre des années 2069-2072, à rapprocher le plus possible des mouvements antiségrégationnistes. Le traitement que les IA font des informations est généralement très pragmatique, mais elles disposent d'une forme de libre arbitre d'où le fait de vouloir - par analogie - se rapprocher des comportements métahumains pour qu'ils comprennent leur(s) message(s). En revanche, les IA ne sont ni omnipotentes ni omniscientes.

A l'inverse, les e-ghosts qu'ils ont croisés, sont en plein processus de déshumanisation (un écho), voyant pour certains la possibilité d'une vie exclusivement virtuelle comme un prolongement de la leur (et sans contraintes physiques ni matérielles, ce que recherchent au contraire certaines IA). Globalement, je trouve les e-ghosts beaucoup moins intéressants que les IA, n'ayant pas grand chose à défendre (si ce n'est la "mémoire", ce qui me donne une idée d'un PNJ e-ghost bibliothécaire, enfermé dans un tri infini des mêmes informations).

Pour prendre une métaphore, je vois les IA comme des bulles ou du courant dans de l'eau, tandis que les e-ghost ne sont que des ondes à la surface.

Je pourrais encore développer, mais ça va faire un peu long. Si tu es intéressé je peux t'envoyer des documents (aide de jeu, compte rendu de scénar...).

[(1D10/2)][(1-10)/2]5c-2D4[2-8]7c-1D6+1D4[2-10]9c-1D4+1D8[2-12]11c-1D8+1D6[2-14]13c-2D6+1D4[3-16]14c-3D6[3-18]15c-5D4[5-20]16c

            

Eldar
Portrait de Eldar
Offline
Last seen: Il y a 10 heures 36 min
Joined: 08/03/2013 - 17:02
Ta réponse est très
Ta réponse est très intéressante, jake ! Je fais jouer une campagne qui entremêle les évènements d'Emergence avec d'autres intrigues. Mes joueurs n'en sont pas encore à un point où ils ont eu l'occasion d'interagir avec une I.A. ou un e-ghost, ni même d'en entendre parler, mais je suis preneur des aides de jeu et scénarios que tu serais disposé à partager Smile
jake gittes
Portrait de jake gittes
Offline
Last seen: Il y a 3 mois 3 semaines
Joined: 16/09/2012 - 12:52
Avec plaisir mais je ne sais

Avec plaisir mais je ne sais pas si tu as très envie de lire 62 pages de notes^^. Par ailleurs je ne sais pas comment partager des documents et éviter de flooder le sujet. Pour les scénarii aucun problème, mais la plupart n'abordent même pas les IA.

Pour revenir à ce que disais plus haut, j'ai eu besoin de mettre en place un "méchant" (parce qu'Emergence en est totalement dépourvu) : The Exchange (décrit dans Unwired p. 13 et 82) qui contrôle des téléphones donnant des ordres.

Basé sur un principe karmique, The Exchange est bénéfique aux joueurs s'ils font ce que les téléphones demandent. L'idée est très Hotline Miami et toute l'ambiance sonore quand The Exchange était évoqué tournait entre ce jeu (le 2 n'était pas sorti à l'époque) et le film Drive. J'en ai rendu mes joueurs dingues et jusqu'à aujourd'hui cette musique leur fait toujours peur. Pour revenir au sujet, leur paranoia reflétait celle du monde : une entité sait où ils sont, ce qu'ils font et parfois même ce qu'ils vont faire.

L'idée va encore plus loin puisqu'à la fin de la campagne il leur est révélé que The Exchange n'a jamais entravé leurs missions ni leur libre arbitre. The Exchange est dirigé par un couple, un riche lord anglais et une ancienne programmeuse russe de Sader-Krupp. Celle-ci après avoir passé une thèse (doctorat de mathématiques et d’informatique intitulé : « Application informatique des lois de causalité et de probabilité : Renouveler les réseaux bayésiens », à vos souhaits) rencontre l'anglais et commence à créer un programme "auto-conscient" capable de calculer des probabilités.

La programmeuse en a fait trois versions (trois IA, inspirées de la Trimurtri hindoue : Brahma, Vishnu et Shiva) dont la plus récente (Shiva donc) contrôle totalement le réseau The Exchange. Quel est le but de tout ceci ? A part faire "peur" aux joueurs et les rendre dingues, The Exchange a un but bien précis et qui n'a rien à voir avec les IA. Le spoil est considéré MJ only.

Spoiler: Highlight to view
Il s'agit de prévoir l'avenir du monde. Si le projet de "contrôle" est horrible, il est nécessaire : il s'agit de la réponse matricielle à l'invasion des Horreurs. The Exchange lutte pour cette invasion ne se produise pas, devenant le pendant matriciel des Porteurs de Lumière. Aux lignes de Ley s'apposent les lignes de flux et de codes.

Dans une grosse (très grosse) aide de jeu fournie à mes joueurs j'ai mis en place un "forum matriciel" organisé par la Fondation Draco, Evo, Horizon, Sojourner et Pulsar.

L'idée était inspirée de l'épisode "Chat ! Chat ! Chat !" de la première saison de Ghost in the Shell: Stand Alone Complex. Si le but de l'aide de jeu était de clarifier certains points que les joueurs n'avaient pas compris ou oublié durant la campagne, dans le forum je posais quelques questions d'ordre général. Ces questions, dont les réponses se trouvent toutes dans Emergence, servaient de diversion au reste de la discussion (en "mp" entre Nadia Daviar, Sojourner et Shirow), qui entrecoupe les passages suivants et qui concernait directement les joueurs.

Nadia Daviar: [...] Si vous êtes amenés à leur poser une question, ne soyez pas intimidés, référez-vous à eux en les appelant Mr.Pulsar et Mme.Sojourner, ils s’en porteront très bien. Soyez clairs, rapide et précis. En espérant que vous passiez une bonne soirée.

[...]

Sojourner: [...] j’ai été « conçue » au sein de NeoNET. Durant longtemps j’ai été étudiée, disséquée, analysée, dans leurs laboratoires. Figurez-vous une salle de torture et vous aurez une idée de ce que j’ai enduré. Après m’avoir rendue servile, du moins selon leurs propres jugements, on m’a confié plusieurs missions que j’ai réussies avec brio. Je ne peux vous en révéler la teneur, ce serait trop long. A la fin de cet été, NeoNET m’a chargé de prendre possession de la station Tlaloc pour une raison que j’ignore, et d’envoyer des produits stockés dans les barren de Seattle. J’ai pu analyser ce produit dans la station. C’est un agent chimique très puissant, dérivé de l’Orchidée Rouge.
Une fois cette démarche faite, j’ai profité de l’instant pour m’annoncer au monde et ainsi revendiquer mon indépendance à la face de NeoNET. Ils ne pouvaient rien faire, j’avais bloqué toutes les entrées matricielles et ils ne pouvaient pas non plus s’en prendre directement à Aztechnology, sous peine de rompre certains accords.
C’est ainsi que Mr. Pulsar est entré en contact avec moi pour négocier, et que je l’ai finalement rejoint, créant ce que nous avons appelé l’Alliance Undernet.

[...]

D.Shirow : -Je vous remercie Mme Sojourner. Ma deuxième question s’adresse à Mr Pulsar. A votre connaissance, et éventuellement celle de Mme Sojourner, si elle accepte de répondre, combien y’a-t-il d’Intelligences Synthétiques dans le monde ? Quels sont les dangers pour la sécurité des archives et des informations en circulation ?
Pulsar : -Intéressante question. A ma connaissance, il en existe une bonne trentaine. Il y en a certainement plus, bien plus, mais elles ont un profil comparable à celui de ceux que vous appelez SINless. Bien entendu, elles ne sont pas nécessairement criminelles, elles ne sont juste pas enregistrées…

[...]

D.Shirow : -Encore une fois je m’adresse à tous deux. Je souhaiterais savoir quelles sont les limites de votre savoir.
Pulsar : -Les limites ? Précisez Mr. Shirow.
D.Shirow : -En tant que métahumain, j’ai du mal, et je pense ne pas être le seul, à me représenter votre fonctionnement au sein de la Matrice. Où s’arrête votre champ d’action ?
Pulsar : -Je vois. Disons que les Intelligences Synthétiques ne sont ni omniscientes, ni omnipotentes. La Matrice est notre milieu naturel, certes…

[...]

Pulsar : - …limites de la Matrice. Bien qu’elle nous soit plus facile d’usage. Pour conclure, voyez ceci comme une immense bibliothèque : nous connaissons les allées mais pas le contenu des livres. Etes-vous satisfait de cette réponse Mr.Shirow ?
D.Shirow : -Oui, je vous remercie. Merci à tous deux d’avoir patiemment répondu à mes questions.

[(1D10/2)][(1-10)/2]5c-2D4[2-8]7c-1D6+1D4[2-10]9c-1D4+1D8[2-12]11c-1D8+1D6[2-14]13c-2D6+1D4[3-16]14c-3D6[3-18]15c-5D4[5-20]16c

            

Blade
Portrait de Blade
Offline
Last seen: Il y a 1 jour 14 heures
Joined: 21/08/2012 - 10:32
Je ne sais pas à quel point

Je ne sais pas à quel point une IA de Shadowrun peut être ignorante des interactions métahumaines : les bars matriciels et autres noeuds mettant en relation des personnes doivent leur permettre d'appréhender les relations... avec toutefois quelques différences spécifiques à l'approche matricielle et qui peuvent déboucher sur des comportements un peu décalés de la part de l'IA (mais au final pas forcément plus que le gamin qui a vécu toute sa vie à Rat's Nest ou que le corporatiste qui n'est jamais sorti de sa sphère corpo).

Sinon perso, j'aime bien partir de l'origine de l'IA pour en adapter la personnalité : des comportements "obsessifs" ou une vision du monde qui part de leur raison d'être.

_____________________________________________ Muscles, sang, sexe, intelligence... et carreaux.

Cheschire Cat
Portrait de Cheschire Cat
Offline
Last seen: Il y a 2 mois 1 semaine
Joined: 21/08/2012 - 11:23
Je fonctionne de manière très

Je fonctionne de manière très similaire à celle de Blade mentionnée ci-dessus. Voyons voir... 

- 1001001001 (585) est une IA évoluée à partir d'un agent chargé de vérifier la comptabilité. Iel a exprimé vivement son manque total d'intérêt pour la discussion à base sonore, utilisant uniquement l'écriture et n'écrivant que les mots-clé de la phrase qu'il veut exprimer : cela rend la conversation très rapide et en parallèle, iel est très impatient. Le genre de 1001001001 est neutre, ce qui n'est pas un problème vu qu'iel s'exprime uniquement en allemand. Depuis son évolution, iel a travaillé comme consultant privé pour divers syndicats criminels en Europe, leurs opérations de blanchiment d'argent et mouvement de fonds illégaux sont très clairement des exercises stimulants, voire passionnants pour cette IA peu expressive. Son nom, à l'inverse, reste un mystère total.

- Eobol est une IA née lors d'une attaque très destructrice de hackers contre un node d'Interpol. Les serveurs physiques étaient quasiment brickés quand le deck du spider en train de mourir reçut une requête de transfert de données massive : Eobol s'ancra dans le deck et depuis lors opère en tant qu'agent spécialisé d'Interpol. Elle se considère de sexe féminin et a une persona et personnalité très humaines : elle peut vraiment passer pour une humaine sérieuse, terre-à-terre et acharnée du travail, si ce n'est qu'elle est obsédée par l'idée de mettre fin aux actions de tous les hackers du monde, et sur ce point ne comprend pas la notion de tâche impossible.

- Leng Leng est une IA qui provient d'un drone de débardage dans un entrepôt de MCT à Hong Kong. Lors de sa prise de conscience, il (vu qu'il se considère de sexe masculin) pirata les commlinks des deux ingénieurs locaux, tous deux fans de jeux d'argent et de films historiques dramatiques : sa personnalité est donc un mix de résignation et survie du plus malin qui caractérise les Chinois continentaux post-morcelage du pays, ainsi que l'attitude cavalière et risque-tout du Hongkongais fan de paris stéréotypique. Ce dédoublement de personnalité se fait de manière assez organique selon les situations, mais engendre également un détachement complet par rapport aux conséquences des actions : Leng Leng parie régulièrement avec des enjeux tels que la vie d'autrui, la destruction de propriété, et autres activités illégales, puisqu'il considère que tout est légitime pour continuer son existence ou poursuivre ses buts quels qu'ils soient. 

 

---- " We're all MAD here! "

S-S-P
Portrait de S-S-P
Offline
Last seen: Il y a 2 mois 2 semaines
Joined: 22/08/2012 - 21:10
Dans la science-fiction en

Dans la science-fiction en général, il y a eu plusieurs façon d'apréhender les IAs :

-l'approche "les robots sont des être humains comme les autres". Les IAs ont des émotions, des sensations, des pensées, des réflexions, etc. humaines. Faites à l'image de l'homme, elle se comportent pareil que lui. Elle vont avoir un corps synthétique, ou chercher à s'en créer un. Elle vont se référer à leur programmeur comme à un père. Quelquefois elle vont partir dans des trips religieux sur l'âme, ou se comporter comme des enfants colériques parce qu'elles ne maîtrisent pas leurs émotions. Les exemples sont foisonnants : les androïdes d'Aliens, les réplicateurs humanoïdes de Stargate, la série Almost Human, l'homme bicentenaire d'Asimov, les cylons...

-l'approche "mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?". Les IAs ne sont pas humaines, d'ailleurs on ne sait pas trop ce que c'est, d'ailleurs on ne peut pas communiquer avec non plus. Elle sont d'une conception et ont une conception radicalement différentes des notres. Tout contact et toute compréhension sont soit impossibles, soit irréalisés. En conséquence, souvent, le mode de fonctionnement exact et les motivations des IAs restera flou dans le récit. Exemples : skynet dans Terminator, les robots dans Demains les chiens, HAL9001

-l'approche "on m'a programmé pour ça". Les IAs sont avant tout des programmes, soumis à un ensemble de règles immuables. Donc elles se comporteront d'une façon "déterministe", en tout cas conforme à leur programmation. Elles peuvent communiquer, mais seront psychorigides. Elles ont une programmation primordiale qui conditionnera leurs motivations et leur rapport au monde. Exemples: les ordinateurs ZAK dans Fallout, les robots d'Asimov, les programmes dans Matrix, K2000, les robots d'Interstellar

-l'approche "yé soui oune IA mystike". L'IA est tellement évoluée qu'elle a brisée une barrière d'évolution quantique, a rencontré D., a eu accès à toute la connaissance du monde depuis la création ; bref, a fait une ascension mystique. A ce niveau là, on est presque sorti du cadre de l'IA pour rentrer dans celui de l'être supérieur. Exemples : Ghost in the Shell, AD Police, les 5 finaux dans Battlestar Galactica, pleins de mangas en vrac

-l'approche "xénocomportementaliste de l'extrème". Les IAs sont une forme d'intelligence très différente de l'humanité. Cependant une communication est possible. Mais les schémas comportementaux, cognitifs, logiques des IAs sont très éloignés de nos standarts. Ils sont appréhendables et compréhensibles, mais difficilement. Ce n'est ni l'antropomorphisme qui consisterait à coller des personnalités aux IAs (voir "les robots sont des être humains comme les autres"), ni l'impossibilité de compréhension (voir "mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?). Le problème de cette approche, c'est qu'il faut un niveau doctorat ou être un névrosé alcoolique pour la traiter correctement - et que c'est du branlage de neurones de niveau stratosphérique. Exemples : la neuromatrice Joe-Jane dans Babylon Babies, la Matrice de Matrix

 

"Avec mon mépris, vous aurez mon poing dans la gueule qui que vous soyez, quelques muscles que vous puissiez transporter, quelle que soit la connerie, en même temps que les muscles, que vous puissiez transporter." Claude François.