5 posts / 0 nouveau
Dernière contribution
shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 5 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
RRR - VPN - Story Board

RRR - VPN - Story Board

Le vieux VPN étant mort sans donner d'explication, Striker nous a remonté ce nouveau VPN.

Faudra quand même vérifier si Erika ou une de nos cibles n'en est pas à l'origine (même si elle ou elles, auraient plutôt gardé un oeil sur nos communications plutôt que de nous pousser à en remonter 1)

Bref, voici le résumé, vu de mon point de vue des missions avec Erika ...

> Shovan

 

shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 5 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
Première mission : Contact

Première mission : Contact avec Aigle Stoïque

Contacté par une connaissance d'il y a longtemps : Erika, une blonde un peu enrobée (style baleine) en imperméable, vue en 64 lors d'un run pour la fondation Draco.
Elle a lancé son propre business dans l'import/export et a un colis (taille humaine) à récupérer dans un coin, et à transporter dans un autre, à un client potentiel, à un moment précis, et il faudra fixer avec lui les conditions des livraisons suivantes, et les prix. On accepte, même si la greluche ne donne aucun détail.
Le colis est à récupérer au NO de Neah Bay et à livrer à des coordonnées cartographiques à proximité de RimRock Lake.
Il est 14H, le RDV est pour le lendemain 19H soit 29H devant nous.

Sortir de Seattle : Morrigan et moi passons à Council Island prendre un visa tourisme pour le CSS pour Morrigan et Striker. On tombe sur un elfe embouché qui pose des questions et suit le règlement. On sort une histoire comme quoi Tsa-Ni-Nam serait sur le point de défunter et que mes amis viennent pour me supporter.
Bref, avoir les visas en urgence nous coute ¥400 et il est 18H00 quand on peut enfin prendre les véhicules pour la frontière (I5 vers Olympia) : Morrigan devant avec son suppositoire, puis Strife dans son van et moi en moto. La frontière se passe sans soucis vers 18H30, au beau milieu de l'heure de pointe.

La route vers Neah Bay (base de garde-côtes) se passe bien. Le colis est au bord de l'eau, à environ 2 km au nord du village, au bas des falaises (HRP=la vraie côte est plate ...).
Attaque par 2 Aiglons Tonnerre quand Morrigan descend la falaise en rappel. Les aiglons lancent chacun un éclair, l'un s'écrase suite à son drain raté, l'autre est tué par Strife à distance. J'étais en vision astrale, rien eu à faire quand j''aurais pu essayer ... Récupération des morceaux d'aiglon tonnerre utilisables comme telesma.
On récupère la boite, qui fait 135 Kg (bonjour la taille et le poids "humain") et est assez encombrante. Elle est chargée dans le van, et on file, pour s'arrêter plus loin pour les soins, puis pour faire dodo et examiner le contenu de la caisse : C'est du telesma : Roches volcaniques, Os/dents d'animaux marins/Coquilles de crustacés/ Algues/Eponges et coquilles de coquillages ... Beaucoup de courant et qq spéciaux, dont du prohibé. La feuille avec les prix planchers demandés par Erika sont en ligne avec le prix marché.

RAS pendant la nuit. On file ensuite vers Rim Rock Lake, pour arriver bien en avance. RAS sur place, malgré une exploration astrale.
On s'installe aux coordonnées, dans une clairière avec des ruines au centre, un chemin vers Rim Rock (le notre), un vers l'intérieur des Cascades.
Prise de précautions, et invocation d'un esprit de l'air (PUI 4 avec Peur).
Arrivée de 2 véhicules, un avec 3 personnes, l'autre avec 4. Les 4 sont 1 troll et 3 orcs, qui vont sécuriser le périmètre.
Les 3 sont l'orc en chef, un éveillé et un troll.
Discussions et négociations, l'éveillé doit être un chaman, car il vérifie les échantillons. On s'en sort mal pour le lot de telesma haut de gamme, mais on se rattrape quand Aigle Stoïque (l'orc en chef) demande des livraisons hebdomadaires. Des -15% sous le prix marché on passe à -5% : Du coup pour les ¥30000 du contenu de la boite au prix marché, on obtient ¥31500 ...

Les contacts entre Aigle Stoïque et Erika se feront via le trashboard, dont il nous remet un soft de filtre ! Les orcs repartent sans rien tenter !

On file alors à Yakima, où on arrive à minuit, pour y faire de la présence et se montrer au festival Orc de Yakima ! Je file embrasser mes parents, sans les deux autres.
Partage du butin : ¥10000 chacun , et les 1500 au pot commun, dont ¥500 partent pendant le festival.

Erika appelle 2 jours plus tard, et récupère les données et le filtre. On lui passe un message pas trop subtil au cas où elle aurait encore besoin de nous plus tard ...
Pour finir, on file sur Three Cities, refiler les morceaux d'Aiglon Tonnerre à Nancy, et on rentre à Seattle par l'I90 au bout de quelques jours.

 

Voila ce que cela donne pour moi.
Est ce vraiment utile de se répandre ainsi sur la matrice, même pour de nouveaux venus dans le groupe ?

 

>Shovan

Le seul bon humain est un humain mort. Et encore, généralement, il pue !

shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 5 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
Deuxième mission : Coup de

Deuxième mission : Coup de main chez MCT

Suite à notre premier succès, nous voila en fonds mais qu'en faire ... Nous accouchons d'un magnifique projet : Se payer un chalutier pas trop pourri, pas trop neuf non plus, pour naviguer entre Seattle et le CSS sans passer par la case gabelous !

Faudra aussi l'arranger, histoire de pouvoir y grimper un véhicule dessus, un buggy par exemple ...

 

Erika nous appelle le 1° février au soir pour un nouveau travail : Aller chercher une liste de fichier dans un bâtiment des archives de MCT à Kitimat. C'est un des bâtiments de l'arcologie MCT sur place. Les fichiers sont à déposer à une adresse matricielle.
Paie ? 20 000 nuyens par personne ...

Le 2 févier : pour aller à Kitimat, on décide d'acheter le fameux chalutier : L'Actinie (photos disponibles sur google images : le chalutier, pas les bétêtes de mer !) : 1200 ¥ par personne, enregistré sous le SIN John Preston de Striker.
Morrigan nous maquille un permis de pêche sans connexion aux bases de données (MS2)
Striker et moi achetons un respirateur (ind 6, 150¥) avant de partir, à cause de la pollution locale à destination !
Il y a 15H de route entre Seattle : 2 jours de route avec la bête, sous dissimulation d'un esprit des vagues avec pouvoir de contrôle météo (renouvelé à chaque matin et soir). Pas de problème avec les patrouilles.

Le 3 février au soir : le chalutier est laissé dans une baie à distance de Kitimat (voir carte ci-joint).


Morrigan et moi allons à Kitimat en moto, acheter un pick-up d'occase auquel on adapte un support pour la moto.
Il y en a pour 200 ¥ plus 50 ¥ pour éviter de fournir un SIN. On va rechercher Striker, qui laisse le chalutier en mer, et gagne la côte avec le youyou.
On s'installe dans un Motel 9, payé pour 3 nuits (jusqu'au 6 au matin), sur notre niveau de vie.

Nuit passée en grande partie à repérer l'arcologie :
Double barrière de grillage avec barbelés et monofilament. Patrouilles physiques humaines par gardes armés de fusils d'assaut et surveillance par capteurs. Pas de barrière magique, pas d'esprits visibles ... De nombreux immeubles semblent inoccupés.
Recherche matricielle :
On trouve les plans de l'arcologie et du bâtiment des archives. Il existe une ligne de bus dont le terminal est
dans l'arcologie, mais d'accès réservé aux employés. Contrôle d'identité en sortant du bus (portillon).
Recherche de 3 indiens travaillant à l'arcologie, mais logeant à l'extérieur. Trouvé pour Morrígu et moi, pas Striker, qui restera en support à l'extérieur).

Le plan : On endort les employés pendant la nuit ou au petit matin, on prend leur place pour la journée, sans se faire remarquer, on entre dans le bâtiment des archives, on place un relais pour Striker qui hackera de l'extérieur.
L'employée de Morrígu est célibataire, le mien est en charge de famille, donc seule Morrígu entrera physiquement, moi je resterai en support astral.
Je réfléchis à un petit mélange de somnifère pour endormir quelqu'un toute une journée, et trouve un bon mélange pas cher : 6 doses pour 50 ¥, donc j'en prends pour 100¥.
On passe la journée à étudier la future victime pour connaitre ses habitudes. Elle est buronnière à MCT, aux exportations de bois.

Le 4 février : Evidemment, on a rien pour ouvrir la porte de la victime pendant la nuit, donc Striker l'attend à la sortie et l'endort avec gentillesse et délicatesse (Zebaf !). Je vérifie son état de santé. On entre et Morrígu s'habille et prend l'apparence de la fille (masque latex) pendant que je la drogue pour la journée.
Morrígu prend le bus, et on suit avec Striker, dans le pick-up.
L'entrée de Morrígu se fait en douceur, et l'installation au bureau aussi.

Morrígu prend une pause et file aux archives, où elle tombe face à un employé au comportement bizarre : Vérification, c'est bien un employé réel, John Rouvre, qui trafficotte de son côté.
Elle branche un relais et Striker lance le hacking, pendant que je surveille du haut du ciel, en astral. Il y a des esprits veilleurs en patrouille dans l'arcologie, mais juste à l'extérieur des bâtiments. J'ai invoqué un esprit de la terre, à toutes fins utiles.
Striker récupère les fichiers demandés, en prend 6 supplémentaires, qui lui tapent à l'œil et une poignée d'autres au hasard, pour faire diversion.

C'est alors que je vois une foule se dirigeant vers l'arcologie, en colère, avec pas mal d'éveillés.
Ils encerclent l'arcologie sans attaquer, et mettent le siège vers midi.
Morrígu retourne à son travail, pendant que la sécurité se met en place.
Comme cela menace de durer, je demande à mon esprit de la terre de défoncer une portion de la clôture et d'attaquer les gardes de l'arrière. En même temps, Striker retransmet les images à Deirdre (contact dans les médias de Seattle), en léger différé, jusqu'au moment où Morrígu sort de son bâtiment.
La situation se tend, mais pas encore assez, donc je lance une boule de mana entre les manifestants et les gardes, qui tirent, pendant que les manifestants attaquent pour de bon.
Striker lance une voiture hackée sur l'arrière des gardes et la clôture du côté opposé, et Morrígu, qui s'est changée, file vers l'ouverture de la clôture, sous invisibilité.

Elle sort avec juste un accroc (un gars la voit quand même), et on file vers le chalutier. Je demande à un esprit des roches de réduire le pickup en un petit cube, et de le charger dans le chalutier, on le déposera en mer, plus loin.

Le petit chien est mort (celui de Striker, qui n'a pas résisté à la pollution, lui qui fumait déjà trop !)
NB : Striker a été incommodé au départ, mais je lui ai lancé un sort d'antidote. On repart sous protection d'esprits des criques jusqu'à Seattle, sans anicroches.

A Seattle : Les infos demandées par Erika concernaient les implantations Offshore de MCT (Exploitations minières et pétrolières, et les arcologies sous marine, dont une n'est pas officielle), des données du même type sur d'autres corporations, et des données de cartographie côtière du Tsimshian.
Erika n'est pas intéressée par les autres données, qui valent 430¥, et que Morrígu vend à Deirdre pour 350¥.

Le virement arrive très vite sur nos comptes ... 20 000 nuyens par personne pour une petite ballade dans le nord... Bizarre la nana !

Vivement son prochain appel !

 

Le seul bon humain est un humain mort. Et encore, généralement, il pue !

shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 5 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
Troisième mission :

Troisième mission : Extraction

En attendant un nouvel appel d'Erika, nous nous installons une base d'opération à North Tacoma, sur Marine View Drive, dans la Chinook Landing Marina : Un entrepot avec bureau sur deux étages, et un ponton où accoster l'Actinie.
Je fait creuser des caves sous l'entrepôt, par des esprits de la Terre. A voir pour un tunnel d'échappement vers une grotte sous marine avec du matériel de plongée en attente, et un autre vers l'intérieur des terres, vers la falaise bordant Marine View Drive.




Erika nous appelle le lundi de la première semaine de mars 66 : Elle veut récupérer un scientifique des CCP, habitant Santa Fé et travaillant pour le gouvernement/corpo CCP.
C'est un spécialiste de l'énergie, ayant toujours travaillé pour le CCP. Il s'appelle Everett Awatawi, et habite avec un autre gars, prof de philo, Archie "machin-chose".
Erika veut Everett seul ! A ramener sur la côte, du côté de LA.
Everett a 52 ans, on dispose de sa photo, son Sin, son N° de Commlink. Il participe pour la semaine à un colloque sur l'énergie à Phœnix !
Elle propose 40 000 ¥ (par personne, bien sur, Striker compris, qui fera le back office matricel et prendra l'Actinie pour rejoindre LA et nous y attendre).

Morrígu et moi mettons tout le matos sensible dans une valise, que l'on confie aux bons soins de notre "ami" Aigle Stoïque, pour remise à Phœnix. Morrígu s'amuse à "piéger" la valise au cas où on l'ouvrirait (Cheveux, etc…)
Morrígu et moi prenons l'avion pour Santa Fé, puis Phœnix, pendant que Striker rassemble les infos matricielles qu'il peut, et file vers LA avec l'Actinie.
Seattle - Santa Fé : 1800 Km et 2H30 de vol. Santa-Fé - Phœnix : 614 Km et 1H de vol.
Morrígu est accrochée à la douane à cause de la tronçonneuse : Il est interdit de faire la chasse aux Telesmas sans permis ! Elle nous fait perdre une heure.
Sur place, on se prend une chambre de motel pour la semaine, et on achète un Rover d'occasion (4000 ¥).
Everett est à l'Hôtel Kykotsmovi pour son colloque. La convention a aussi lieu sur place. Il doit intervenir mardi matin et jeudi matin, sur la sécurité nucléaire. Il n'y en a que pour la techno, rien pour la magie.

Morrígu arrive à se trouver un badge de participant public, pendant que j'essaie de me faire embaucher par Knight Errant pour aider à la sécurité magique du colloque : On vous rappellera après la convention ! Bref, je prends une chambre à l'hôtel (100 ¥ la nuit, pour 2 nuits), et appelle Deirdre pour me faire accréditer comme pigiste au colloque. J'ai vite une accréditation de Channel 190, qui n'est pas la boîte de Deirdre.
Morrígu file au bar et se lève un dragueur du groupe de la cible (Jack), et fait semblant de coucher avec lui la nuit, après l'avoir bien imbibé d'alcool.
Je fais une reco astrale : Une barrière isole 3 niveaux de chambres, dont les chambres du groupe de la cible. La cible est seule dans sa chambre, et reçoit un coup de fil de son amour, vu ses réactions ! Pas de protection magique rapprochée, ni de garde à la porte ! Bizarre s'il est si important !

Mardi :
On essaie de récupérer le badge d'une soubrette, sans y arriver, même si cela coute 200 ¥ à Morrígu, qui dit qu'elle veut en profiter pour un gros câlin crapuleux avec un client. La fille redoute trop de perdre son job, on la laisse tranquille, mais je la suis en astral pour voir comment se passent les choses côté service. Il y a un local avec des chariots de room-service pour le linge, où on pourrait fourrer notre cible après l'avoir endormie au Soposthésiant Shovanien.

On va passer la journée à suivre la cible, puis on attaque demain matin de bonne heure. L'intervention de la cible est programmée à 11H, mais à 7H, il n'est déjà plus dans sa chambre. Everett participe bien à la conférence, et il se fait chier !
Dépense d'un point d'Edge pour analyser astralement la cible, mais cela foire un peu, je pourrais juste le reconnaitre ...
Je laisse Morrígu dans la salle, et passe vers l'entrée des artistes, où je joue le journaleux qui aimerais poser des questions aux conférenciers. Le vigile présent me fait comprendre qu'il me laissera poser quelques questions, mais ensuite bye-bye !

A la sortie des conférenciers, je me précipite sur une personne, et lui pose une question, et il me refait son discours, en paraphrasant ! Je passe ensuite à Everett, et lui pose une question, où il répond de la même manière. J'en profite pour lui coller un RFID, avec un point d'Edge, cela passe ! Puis je pose une question à un 3° participant, qui se répète aussi, avant de me faire éjecter gentiment.
Everett quitte le gros du groupe pour un ascenseur discret, qui file bien profond, avant que le signal ne se coupe !
Il doit donc bien assister à des tractations secrètes en marge du colloque, dont Jack a parlé à Morrígu.

Le soir, on récupère la valise de matos dans les barrens de Phœnix. Striker, où es tu mon vieux quand on a besoin de muscle et de chrome !
Mais tout se passe bien, la valise est intacte, contrôlée par Morrígu une fois sortis des Barrens.

Je charge la Rover avec la valise et nos affaires, embarquant pour 15 jours de Bouffe (300 ¥) pour faire croire à un trek dans le désert.
On passe à l'action demain.
Le plan : Morrígu entre de bonne heure chez Everett, le drogue au Soposthésiant Shovanien. On le fourre dans un chariot d'étage, on prend l'ascenseur. Une fois dans l'ascenseur, je rend la cible invisible et appelle un esprit de l'air pour nous cacher.
On file retrouver la voiture et direction LA, en évitant les grosses autoroutes avec Grid, toujours sous protection de l'esprit. Phœnix LA, c'est 425 miles, soit 8H de route, par le chemin des écoliers.

En rentrant à l'hôtel, la cible en sort, avec un groupe, dont Jack. Morrígu m'écarte et retrouve Jack. Ils vont en boîte et Morrígu s'incruste avec eux. Ils sont 10, dont 3 en costard de gardes du corps. Ils s'engouffrent tous dans une grande limousine. Pas de voiture suiveuse, à part moi.
Arrivé à la boite : Le Red Papagos (le mangeur de haricot (rouge)), en bordure de la ville. Je reste un poil derrière, mais pas de couverture visible. Je prépare 2 seringues de somnifère, que je fais passer à Morrígu. Si une ouverture se présente, on frappe ! Et je garde le reste du somnifère sur moi.

Morrígu s'est renseignée sur la philo d'Archie, et embraye avec la cible dessus, en repoussant Jack !
J'essaie d'invoque un esprit de l'air par deux fois, sans succès, mais bien fatigué, j'attendrais donc d'avoir la cible pour recommencer !

A l'intérieur, Jack entraîne Morrígu dans une alcôve, protégée contre l'espionnage, et commence un jeu de "qui t'es toi et toi qui t'es", où les deux mentent à qui mieux mieux. Je garde la cible sous contrôle visuel, et lance un sort de clairaudience pour savoir ce qu'il se dit à l'intérieur de l'alcôve.
Divers sous-entendus de Jack, qui apparait de plus en plus comme un gars de la sécu et non un simple scientifique, et une Morrígu qui assure n'être qu'à la recherche d'un bon coup, surtout que Everett s'intéresse à elle pour autre chose que son cul, alors elle en profite.

Jack attaque à mains nues d'un seul coup, et les deux se flanquent des baffes, ou au moins essaient. C'est Morrígu qui touche plus que l'autre, et je m'approche rapidement de la porte, la main sur mon Taser. Jack rompt pour s'enfuir, tombe face à moi, et reçoit une injection de seringue dodo dans le cou par Morrígu. On rentre avec l'abruti, et on ressort très vite, moi le portant à moitié pour rejoindre notre voiture, aspergé d'alcool. Il reçoit une deuxième dose de faire-dodo, et troussé comme une volaille, est déposé sous le matos, dans le coffre.

Je rentre pendant que Morrígu le fouille au détecteur, réunissant tout le matos électronique, (bijoux marqués compris) dans un sac plastique qui est déposé dans la boîte. La cible n'a pas bougé, et Morrígu peut reprendre sa discussion philosophique avec elle.
Elle propose ensuite de sortir pour discuter au calme, et la cible sort avec elle, seule (!!!! mais que fait la sécurité, ou alors c'est une bille ce mec !)
Morrígu l'anesthésie vite fait, et il est déposé gentiment à l'arrière du Rover, délesté de son matos électronique, laissé sur le parking, Morrígu à côté de lui, pendant que je "pilote" le Rover, direction le nord de la ville.

A la sortie de la ville, on vire Jack dans un fossé, encore attaché.
J'appelle un esprit de l'air Niveau 5, un grand condor masqué à la mode Kachima, possédant le pouvoir de garde. Je demande une dissimulation et une garde sur la voiture et ses occupants, et on file vers l'ouest, en évitant les grandes routes.
Contactée, Erika nous indique une crique discrète où un bateau sans pilote attendra notre livraison.

La livraison effectuée, le virement de 40000 nuyens par personne, Striker compris, effectué, on revend la Rover pour 2500 nuyens (trop enlevé de RFID, le gars croit à une voiture volée, on insiste pas !
Puis on va retrouver Striker et l'Actinie, et direction Seattle par la mer ! 4 jours de farniente, cela va permettre de récupérer !
RAS aux infos, pas un mot. La conférence/débat de jeudi est simplement annulée, sans explications.

Bizarre, bizarre. J'ai un drôle de goût dans la bouche, c'était trop simple pour une tête de la physique et de l'énergie !

Le seul bon humain est un humain mort. Et encore, généralement, il pue !

shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 5 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
Quatrième mission : Transport

Quatrième mission : Transport

En attendant un nouvel appel d'Erika, je me cherche un groupe magique.

Papa Ours refusant toute idée de groupe commun avec Morrígu, je recherche donc un groupe de soigneurs chamans.
Je trouve un groupe avec une majorité de crow des cascades, tous chamans, militant pour l'intégration de Seattle au sein des CCS : La Seattle Native Society, dont le QG se trouve à Clear Lake (Puyallup).
Je ne fais que prendre contact et me renseigner sur le groupe, sans encore demander l'admission.

Mi-mars,  appel de Minet, jeune humain, ancien camarade de run, qui sort de prison (un peu dorée) à Olympia.

Il cherche un taxi pour le prendre à la porte à sa levée d'écrou.
Grace à ses contacts, je trouve un narcoject chez un receleur orc grec des docks de Tacoma qu'il connait bien.
Il s'installe à l'entrepôt, le temps de se trouver une piaule à lui !

 

Erika nous appelle peu après, pour récupérer une grande boite longue sur la côte et l'emporter à un autre point et attendre de nouvelles instructions pour le retour de la caisse. Pas de concurrents connus sur le coup, la caisse peut être identifiée.
Nous acceptons, mais Minet s'amuse à marchander la paie.
Ce touc's n'a pas compris que c'était payé 50000 nuyens par personne, y compris Striker, et non à se partager ...

Puis viennent les détails de la mission :
La caisse fait 2mx80cmx80cm pesant 300 kg, en matériau synthétique, étanche, légèrement blindée, à garder à l'horizontale, à manœuvrer avec soin, sans l'ouvrir !
La caisse est à récupérer à des coordonnées GPS (Petite ile d'OUTREMER) à 2H du matin, et à emporter à Salt Lake City en moins de 24H (1500 km), à d'autres coordonnées GPS, situées en plein centre-ville, entre le quartier des affaires et celui du gouvernement, en face de la Zion's Bank.
Sur place, se garer, appeler Erika et attendre.
Ensuite, il est possible que la mission s'étende un peu, si possible moins de 24H.

Nous nous faisons faire en vitesse des faux SIN ind 3 du CSS, via le receleur Orc de Minet (Je me fais enregistrer comme Crow des cascades sous le nom d'Ours Tranquille, les autres prennent des SIN Salish. Cela nous coûte 19000¥ pour les 3 SIN. Et nous nous habillons tous les 3 à la mode Far West pour faire figure locale … y compris un coup de maquillage en tube pour Morrígu.

Le plan est vite établi, et on y va à la nuit tombée : Morrígu prend son véhicule, moi celui de Striker et nous filons vers Olympia, pour un rendez-vous avec l'Actinie, à un wharf discret, repéré lors de la recherche de l'entrepôt de du chalutier. Minet va avec Striker dans l'Actinie.
Les voitures laissées et Morrígu et moi embarquons sur l'Actinie, direction le point de rendez-vous, sous protection d'un Esprit du vent de nuit pour nous dissimuler et nous garder.

Arrivée à minuit au petit ilot rocheux qui est aux coordonnées, rien de visible, physiquement et astralement.
A 2H, quelque chose arrive sous l'eau, et la caisse sort de l'eau toute seule, pour aller s'échouer.
L'Actinie est rapprochée, et la caisse est passée au scanner : La caisse est une caisse standard, sans signal, avec des marqueurs RFID de transport et un clavier de digicode. En étudiant les marqueurs, Striker déduit qu'elle vient de Hong-Kong, à destination de Seattle, sans mention du contenu.

L'analyse astrale montre une créature animale vivante en bonne santé, sans magie, non éveillée, de 1,60 de long, sorte de gros poisson, dans de l'eau.
La caisse est sortie grâce aux treuils de l'Actinie et chargée à bord, et on repart vers la côte, récupérer les véhicules, y charger la caisse et partir vers Boise, par la grand route. Morrígu passe devant, seule, Minet monte avec moi.
Il n'y a que des routiers sur la route, et il pleut, on arrive au petit jour sur Boise. Je remercie l'esprit, et en appelle un nouveau, un esprit des vents des Cascades.

Les barrières de la frontière sont relevées. Comme nous sommes sous dissimulation de l'esprit, Morrígu passe la première, collé à un véhicule, et ne déclenche aucune alerte. J'en profite pour faire la même chose. Minet a utilisé le temps du voyage pour nous bricoler des visas pouvant faire illusion tant que le contrôleur n'a pas de connexion à sa base de données.

Tout en roulant dans la territoire Ute, assez désert, je passe en autopilote, invoque un esprit veilleur avec mission de rester assis sur le toit du van, et j'en profite pour aller d'avant en arrière sur la route régulièrement, histoire de vérifier si personne ne sous attend, ou ne nous poursuit.
D'un seul coup, je détecte un groupe de Bikers, qui nous rattrapent peu à peu. Un essai d'accélération ne permet pas d'augmenter l'écart, au contraire, il se réduit. Pas moyen de se planquer loin de la route, on est dans une sorte de canyon. Nous stoppons sur le bas-côté, et nous utilisons les filets de camouflage et l'esprit pour ressembler à des rochers, nous planqués dans les véhicules, armes parées.
Les bikers arrivent, un bon groupe, stoppent une fois les véhicules passés, descendent de leurs machines et pissent non loin des voitures, avant de repartir.

Nous attendons 1 heure pour leur donner du champ, et on repart vers 13H00. Il reste 700 km à faire, et il fait très chaud dehors, une quarantaine de degrés.
Peu après, nous sortons du défilé pour entrer dans une grande plaine.
Bien évidemment,  nous avons droit au retour des bikers, nous nous écartons de la route, et re-camouflons les voitures le temps qu'ils passent.
Retour sur la route, et découverte d'une caravane attaquée, avec des personnes à terre. Je stoppe, appelle Morrígu pour la prévenir (elle avait continué), relâche mon esprit, en invoque un nouveau et soigne les deux blessés légers. Ils viennent d'être attaqués par un groupe de bikers (surprise !) qui les ont dépouillés et démoli la caravane. Je les soigne sans sort et Striker prévient les secours anonymement.

On repart, et la chaleur monte à 50°C.
Peu de temps après, nous arrivons à la civilisation, et Striker confirme que la chaleur est exceptionnelle aujourd'hui.
Arrivée à SLC vers 20H, et je relâche les esprits (Air et veilleur), alors que les armes filent dans les compartiments de contrebande afin d'éviter d'exciter la curiosité des autorités locales.

SLC est situé dans un creux Mana d'ind 4, et je me sens réellement perdu avec juste 1 de Magie …
Morrígu stoppe une centaine de mètres après le point de RDV, en face la Zion's Bank, et moi une centaine avant, sans chercher à m'arrêter au plus près.
Appel Erika, qui demande à ce que l'on se rapproche à une dizaine de m du point, et d'attendre. Pas la peine d'attendre 2H du matin ... (!?)

Minet descend pour suer un peu en regardant les alentours, histoire de vérifier si l'on est surveillé, et se fait accoster par 2 flics mormons, qui lui prennent le chou un moment.
Erika finit par donner un code d'activation à frapper sur le clavier de la caisse. Il ne se passe rien, juste quelques bruits à l'intérieur. Erika dit qu'il faut attendre.
3mn plus tard, une vague d'inquiétude, de stress, d'angoisse et de panique monte et réoriente le champ mana, sans combler le creux.
Puis tous les afficheurs se mettent à clignoter, idem pour la RA, et tous les appareils de communication se coupent, et se mettent en position RESET, y compris nos commlink et nos microtransmetteurs.

Une fois les communications rétablies, Erika rappelle, et nous file des coordonnées GPS non loin de l'enclume de Dieu (un coin connu à côté de SLC), pour dépôt de la caisse à des contrebandiers, pour un retour sous 24H sur la côte.
Le champ et l'orientation donnent l'impression d'une situation de panique causée par une foule suite à une catastrophe naturelle, est très ponctuel, il fait 200m de diamètre à pleine puissance, et à 300M de diamètre, il n'y a plus rien, juste le creux mana de SLC.

Je passe Minet au démarqueur, change de plaques, et départ pour sortir de SLC vers le RVD. En sortant de SLC, nouveau changement de plaques.

Il y a deux heures de route pour gagner l'enclume de Dieu, et j'invoque un esprit du vent du désert  pour nous garder et nous camoufler.
Au lieu de RDV, on tombe sur un filet de camouflage au Ruthénium, recouvrant une dépression, où se trouvent un Panzer et son équipage. Ils refusent de partir immédiatement, car ils ont mis le système de surveillance en alerte en venant, et doivent attendre la nuit prochaine pour repartir.
Appel à Erika, qui nous dit de nous démerder. Coup d'œil à la carte, impossible d'arriver à la côte assez vite, surtout avec les frontières ...
Les contrebandiers nous disent qu'il suffirait de mettre une des 15 stations de détection autour de SLC KO pour qu'ils puissent passer.OK, on va le faire ! On demande la localisation de la plus proche (2H de route), et ils nous donnent, sur demande, un VLAW (One shot, portée 800m).

La station comprend une construction sur 3 niveaux avec l'antenne dessus, une enceinte minée de quelques centaines de mètres de rayon, avec une porte d'entrée gardée. Un chemin va de la station à la route la plus proche, sans obstacle au niveau de la route.
On laisse la voiture de Morrígu sur la route, à quelques centaines de mètre du début du chemin, sous filet de camouflage, et on prend la route avec la voiture de Striker, que l'on laisse à mi-chemin, camouflée sur le côté, prête à repartir.

Avec de l'EDGE, j'invoque un Gros Esprit de l'air, un énorme oiseau tricéphale.
Inspection Astrale : une barrière astrale couvre le bâtiment et l'antenne : Morrígu va se placer pour être prête à lancer le VLAW si cela foire avec l'esprit.
Minet prend notre stock d'explosifs, et se fait dropper en haut du bâtiment. Il pose les explosifs et immobilise l'antenne, saute du toit, se fait reprendre par l'esprit, qui l'emmène à la voiture de Striker, vient me rechercher et file, ses services rendus. Morrígu décroche et regagne son véhicule.
J'invoque un nouvel esprit des vents du désert, et obtient 10 services avec de l'Edge ! On file sur Las Vegas, pour éviter les frontières et se planquer au milieu de la foule le temps que cela se tasse.

A Vegas, nous passons d'hôtel en hôtel, pour ne pas se faire remarquer. On empêche Minet de faire des conneries dans les casinos, même s'il fait des repérages un peu partout.
On finit au RockStar Hôtel, qui possède un musée de la musique. Minet le visite et découvre qu'il possède des cordes de guitare d'Elvis, qu'il envisage sérieusement de piquer ... Je vais avec lui faire un repérage magique des lieux (!).
Erika nous a viré nos salaires (4 fois 50000 nuyens) dès que sa caisse est arrivée sur la côte.

Un soir, alors que l'on est devant la TV, dans notre chambre d'hôtel, l'air se met d'un seul coup à se troubler, et un esprit se matérialise dans la chambre.

Il s'agit d'un esprit de l'air tricéphale, celui-là même que j'avais invoqué pour l'attaque de la station radar.
Il nous attaque immédiatement, alors que l'on est complètement détendu, sans arme à proximité.
Je dépense un point d'Edge pour prendre l'initiative, et demande à l'esprit pourquoi il nous attaque. Il me répond qu'il a été invoqué et obligé de nous attaquer.
L'esprit lance une attaque élémentaire, obligeant Morrígu à esquiver comme une malade.
La contre-attaque de Morrígu et Minet le touche, sans dommages visibles.
La seconde attaque élémentaire me vise, et je dépense un premier point d'Edge pour éviter l'attaque, qui me touche. J'Edge à nouveau pour minimiser les dégâts, mais me retrouve à -4P, et doit griller mon dernier point d'Edge pour invoquer la main de Dieu, restant simplement dans le coma.
Minet se retrouve seul en face de l'esprit, à essayer de se défendre plus que l'attaquer, pendant que Morrígu assemble son Fusil d'assaut, et le désinvoque à coups de plomb !

Les gars me soignent pour me sortir du coma, et nous sommes extraits vers Seattle par des potes mafieux italiens de Minet bien content d'embêter le Koshari.

Par contre, va falloir les laisser tomber nos identités NAO utilisés pour les hôtels de Las Vegas

 

Une fois remis, je file m'inscrire à la Seattle Native Magical Society (SNMS) sous le nom NoSho Asquish.
J'en profite pour m'initier et prendre le pouvoir de camouflage, suite aux discussions que j'ai eu avec les autres magos de la société.
Le mago de l'armée UTE a décelé l'esprit que j'avais invoqué, l'a ré-invoqué (vu son niveau, il n'y en avait pas cent dans le coin) et nous l'a renvoyé sur le coin du nez.
Il eut fallu effacer les traces dans l'astral, pour interdire au mago adverse de remonter jusqu'à l'esprit ou moi. En plus, il y a de fortes chances qu'il ait obtenu ma signature, et il me faudra la camoufler un certain temps systématiquement, et en tout cas sur le territoire UTE dans le futur.

IL FAUDRA PRENDRE L'HABITUDE APRES UNE RUN DE SE PLACER SOUS RUNE DE GARDE !!!!"

Le seul bon humain est un humain mort. Et encore, généralement, il pue !