8.41 - Épisode II - A Kind Of Magic

 

Conditions du scénar

Date : 28 juillet 2012

Lieu : Le « salon » du squat de la RH

MJ : Leoric

Joueurs/persos : Jude/Lucky – Max Anderson/Appollo – Genosick/Le Banquier – Renard Fou/Falkirk

Anecdote : brève tentative de début de partie dans la pièce principale dès le début de la RH, abrégée suite à la perte de Renard Fou pour cause d’intoxication (on lui en veut !!!). Résultat on a passé toute la RH avec la même table.

Ce qui s’est passé

Je ne saurais pas dire si cette « mission » au Tir (Na Nog) s’est bien passée. Commençons par les points positifs : on a découvert pas mal de choses sur le passé d’Appollo.

Dans un rêve/trip mystique bizarre, il avait vu une femme avec une jeune fille qui lui ressemblait.


On s’était demandé si ça pouvait être sa femme et sa fille (j’étais pas ravie) ou sa mère et sa sœur. En fait c’était un peu pas du tout ça, et un peu des 2.

Quelques recherches préliminaires nous ont permis de savoir que la femme (une elfe) était médecin, elle bossait pour Universal Omnitech au Tir. Elle avait suivi l'équipe grecque pour les Jeux Olympiques de 2068. On avait donc son nom, un peu de son passé, mais pas beaucoup plus. Visiblement, elle résidait maintenant au Tir. Comme c'était notre seule piste, on n'avait pas d'autre choix que d'aller là-bas.
Pour s'y rendre, on est passé par l’Écosse. C'est un ork qui nous a emmené là-bas, un mec appelé Welson, commandant du GrassHoper. Très amical, on a bien accroché. Heureusement d'ailleurs. Notre contact en Écosse s’appelait McLear. Un type un peu étrange, qui vivait dans un immense domaine, avec un majordome et un borg. Il n'a accepté de nous aider à aller jusque là-bas qu'une fois qu’on lui a dit que c’était personnel. Et on a récupéré le borg, Falkirk, pour nous accompagner. McLear nous a donc mis en contact avec des contrebandiers qui nous ont débarqué à Dublin.

Une fois sur place, on avait le nom et l’adresse du médecin. Donc Appollo a décidé d’aller frapper chez elle. Je vous l’accorde, on fait plus subtil comme plan, mais bon… Elle n’était pas là, on a laissé un message. Elle a rappelé plus tard, et le premier truc qu'elle a dit c'est : « Apollo, c’est toi ? »
Pardon ? Elle l’appelle par son nom de runner, direct, comme ça ? Ça pue cette histoire…
On a donc pris un RDV avec elle pour plus tard, dans un pub de Dublin. J’y suis allé avec Appollo, Le Banquier et Falkirk restaient en couverture au cas où ça dégénérerait. Et elle a commencé à nous raconter.

Appollo fait partie d’une série de clones et son « numéro de série » c’est le 8.41, pour série numéro 8, 41 reprogrammations. Il a été « créé » il y a 2 ans, parmi toute une série d’individus développés et entraînés pour être des sortes de super agents corpo. Dans son cas, à un moment la reprogrammation mémorielle en cours a merdé, alors que le labo dans lequel il se trouvait était la cible d’une run. Du coup il a perdu toute sa mémoire, et il s’est échappé.
Et la fille qu’il avait vue en rêve ? C’est là que ça devient encore plus bizarre. Elle s'appelle Arianne et elle a été clonée à partir de lui, à partir d’une de ses côtes en fait. Les médecins qui l'ont créée semblaient avoir un sens de l'humour assez ironique. Maintenant elle « appartient » à un cadre de chez Universal Omnitech, on ne sait pas trop si elle fait office de fille ou de jouet sexuel pour lui. Glauque, vous avez dit glauque? Mais non, voyons...

C'est à ce moment que le crâne du médecin en face de nous a explosé. Visiblement, on avait été retrouvé et il fallait nous faire taire. A partir de là tout est flou. Apparemment les forces spéciales du Tir (rien que ça !) étaient en train de nous tirer dessus. Deux unités de 5 gars. La première tentait de rentrer dans le bar pour nous choper Appollo et moi, l'autre assurait leurs arrières dans la rue. On était totalement désarmé, alors quelle a été la première réaction d'Appollo? Leur foncer dessus et les prendre au corps à corps! Aussi fou que ça paraisse, la manoeuvre a été efficace. Il a réussi à en mettre plusieurs à terre. De mon côté, j'ai récupéré un flingue au vol qui venait de traverser une vitrine, et on a tant bien que mal réussi à sortir du pub. C'est là que j'ai pris une méchante rafale et que je suis tombée.
Dans la rue Le Banquier était vraiment mal en point et en train de se battre avec plein de mecs. Falkirk, lui, ne semblait pas avoir trop de mal à faire le vide autour de lui (ce mec est un monstre!).
On a quand même réussi à s’en sortir en appelant Welson à la rescousse. J'étais dans les vapes pendant le voyage, mais apparemment on a quand même dû tirer une roquette pour que nos poursuivants nous lachent.

Bilan du voyage? On connaît maintenant le passé d'Appollo. Et c'est pas drôle du tout. J'ai failli mourir, Le Banquier aussi. Par contre le borg et le mec qui prend les forces spéciales du Tir au corps à corps n'ont presque pas été touchés.


Quelques jours plus tard, à Seattle
Je m’en suis remise, tout va bien. Sauf que Le Banquier est injoignable. Pas moyen de l’appeler depuis plusieurs jours. Du coup je décide de passer chez lui… quitte à m’introduire par effraction dans son appart (Ben quoi ? Il avait qu’à me laisser ses clés !).

L’appart est totalement vide de ses affaires. Il ne reste plus rien de lui ici, sauf, posée sur la table, une bouteille de whisky, « clan McLear ». Que j’embarque avec moi en partant.

C’était pas le moment

J’ai failli mourir, mais c’était pas le moment !

nerghull
Portrait de nerghull
Offline
Last seen: Il y a 6 mois 3 semaines
Joined: 25/08/2012 - 15:06
Arrrh l'image ne s'affiche

Arrrh l'image ne s'affiche pas si on est pas logué au Persona 2.0.

One : The show must go on
Two : Well... forget about two...